Appareils auditifs: une mauvaise réputation injustifiée

Démêlons le vrai du faux: dix préjugés sur les appareils auditifs

On entend parfois qu’ils ne sont pas pratiques, qu’ils ne fonctionnent pas bien, qu’ils ne sont pas esthétiques, etc. Découvrez ci-dessous les dix préjugés les plus fréquents sur les appareils auditifs. 

1 Les appareils auditifs ne sont pas pratiques et en plus, ils ne sont pas esthétiques.
C’était vrai autrefois. Aujourd’hui, il existe des appareils auditifs de toute petite taille. Ils sont presque invisibles, techniquement très aboutis, pratiques d’utilisation, légers et d’apparence moderne.

2 Seule une perte auditive sévère justifie l’utilisation d’un appareil auditif.
La perte auditive apparaît rarement soudainement, elle est en général progressive. Si vous avez du mal à tenir une conversation dans un environnement bruyant, un appareil auditif vous sera profitable. Vous gagnerez en qualité de vie.

3 Les appareils auditifs, c’est pour les personnes âgées
C’est un point de vue dépassé. Le bruit, les maladies, une prédisposition génétique, etc. peuvent aussi entraîner une perte auditive chez des personnes jeunes. Curieusement, les jeunes passionnés de technologies affichent moins de résistance au port d’un appareil auditif, d’autant qu’ils ont évolué à la vitesse grand V: ils sont désormais compatibles avec la technologie Bluetooth ou proposent des interfaces avec les smartphones.

4 Je n’ai pas (tout à fait) les moyens de me payer un appareil auditif
Les appareils auditifs sont des produits techniques très sophistiqués dont le mode de fabrication varie, tout comme leurs prix. Les modèles les moins chers sont aussi dotés d’un équipement robuste et de grande qualité technique. En outre, vous pouvez régler votre facture en plusieurs échéances. Il est également intéressant de vérifier si les assurances sociales assurent une prise en charge, et si oui jusqu’à quel montant. 

5 Au début, un seul appareil auditif suffit
C’est faux. Ce n’est pas un hasard si l’humain est doté de deux oreilles: avec une seule, il est impossible de déterminer d’où viennent les sons. Seule l’audition spatiale et stéréophonique nous permet de localiser les sons et de nous déplacer en toute sécurité dans notre environnement. Il faut donc deux appareils auditifs pour compenser l’audition spatiale réduite par la perte auditive.

6 Avec un appareil auditif, j’entends tout de suite sans problème  
Ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, les appareils auditifs sont des appareils high-tech miniatures qui doivent être adaptés aux besoins de l’utilisateur – souvent en plusieurs fois. D’autre part, le cerveau – le centre de l’audition – doit passer par plusieurs étapes d’apprentissage. Les nouveaux sons doivent être à nouveau classés et interprétés. Comptez au moins une semaine pour vous y habituer et de deux à trois rendez-vous chez votre audioprothésiste pour que vos aides auditives soient adaptées à vos besoins.

7 Avec les appareils auditifs, tous les sons sont au même niveau
Autrefois, les appareils auditifs étaient uniquement équipés d’un bouton on/off et d’un bouton de réglage du volume. Les aides auditives actuelles offrent un confort de port optimal et peuvent être paramétrées pour satisfaire les exigences de chacun: réglage du volume précis et automatique, adaptation à chaque situation, occultation des sons indésirables, etc.

8 Les appareils auditifs ne peuvent rien contre les acouphènes
Au contraire, ils peuvent les rendre bien plus supportables. À cette fin, les appareils auditifs actuels sont réglés de manière à émettre un son constant qui couvre les acouphènes. Ainsi, les pics aigus d’acouphènes, extrêmement pénibles, perdent en potentiel de nuisance. Ces appareils sont aussi adaptés aux personnes souffrant d’acouphènes sans trouble de l’audition.

9 Les appareils auditifs ne peuvent pas être testés
Si, bien sûr, et gratuitement! Chez Acoustique Suisse, nous pensons que vous devriez même tester votre appareil auditif autant qu’il le faut avant de décider s’il vous convient ou non. Portez-le au travail et pendant vos loisirs, seul ou en société. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez découvrir l’appareil et ses possibilités et, nous l’espérons, l’apprécier.

10 Avec un appareil auditif, le centre de l’audition de mon cerveau va se dégrader
Non, au contraire: moins le centre de l’audition perçoit de sons, plus il se dégrade. Il oublie comment les classer et les interpréter. L’appareil auditif fournit au cerveau de nouvelles tâches et le stimule. Dès les premiers signes indiquant une perte auditive, ne tardez pas à consulter. Il en va pour l’audition comme pour beaucoup d’autres domaines: moins on pratique, plus il est difficile de s’y remettre!